Comment fidéliser vos collaborateurs ?

La fidélisation des collaborateurs a longtemps été un concept peu considéré par les entreprises qui étaient en position de force. Dans un contexte de croissance économique forte, le marché candidats à tendance à se tendre et la loi de l’offre et de la demande évolue. Par conséquent, il devient de plus en plus difficile de capter de nouveaux candidats de qualité. L’enjeu tend donc peu à peu à fidéliser les collaborateurs en place afin de ne pas manquer de ressources.

Quelle stratégie adopter pour faire en sorte que vos talents ne regardent pas ce qu’il se passe chez vos confrères ?

Valorisez les nouveaux entrants dès leur premier jour de prise de fonction

Trop souvent oubliée, la phase d’intégration est cruciale pour le bien-être futur de vos salariés. On se souvient du premier jour où l’on nous proposait de nous installer dans une salle de réunion et de lire les cinq derniers rapports annuels de l’entreprise… « Cela te permettra de t’imprégner de la culture du groupe » nous disait-on… Ce temps-là est révolu ! Un premier jour d’intégration doit être préparé.

Quoi de plus agréable de s’installer à son bureau et de trouver un petit mot de bienvenue signé de la part du Manager opérationnel et de voir d’ores et déjà ses outils bureautiques installés et les fournitures joliment disposées sur le bureau ?

N’hésitez pas ensuite à organiser une réunion d’accueil en impliquant les interlocuteurs clés et réguliers du nouveau collaborateur. L’objectif ici est de présenter officiellement votre nouvelle recrue aux membres de son équipe.

Prévoyez ensuite une visite intégrale des bureaux et présentez votre collègue à l’ensemble des équipes présentes sur le site. Logiquement, la matinée devrait être bien remplie.

Planifiez ensuite un déjeuner avec un membre de la direction qui reviendra sur les grands axes stratégiques du groupe et sur les enjeux de la fonction.

Réservez une heure en début d’après-midi pour revenir sur les grandes missions de l’emploi. Enfin, dédiez le reste de la journée à une formation opérationnelle avec idéalement un support qui pourra être adressé ensuite au nouvel entrant.

Ces phases déterminantes permettront au collaborateur de se sentir immédiatement reconnu par ses pairs et par l’organisation de manière générale.

Proposez un parcours d’intégration clair et cadencé

Une fois ce premier jour d’intégration réussi, il conviendra de maintenir le rythme en proposant des formations régulières et surtout en organisant des points d’étapes fréquents entre le collaborateur et son N+1 afin de connaître son état d’esprit.

Rien de pire que les non-dits qui se traduisent par un départ anticipé. Très souvent, ce phénomène peut être évité si on laisse la possibilité à la nouvelle recrue de régulièrement s’exprimer et de donner son point de vue. Par ailleurs, cela vous permettra d’anticiper tout point de blocage potentiel.

Renforcez votre politique RH

De manière plus globale, la politique RH joue un rôle fondamental dans le maintien des effectifs et notamment les plans d’évolution de carrières. Ces derniers doivent être lisibles et communiqués aux salariés.

Le point d’ancrage est l’entretien annuel. C’est à cette occasion que le collaborateur confie ses souhaits d’évolutions. Qu’il s’agisse de mobilité géographique, d’évolution transversale ou hiérarchique, l’information doit impérativement être répertoriée et traitée. Idéalement dans un SIRH. Informez votre collaborateur de la prise en compte de sa demande et surtout dès que possible faites-lui un retour. Dans le cas contraire, il pourrait développer un sentiment de frustration initié par un manque de considération.

Adaptez votre culture managériale 

Encore aujourd’hui, nous voyons trop de Managers qui oublient de valoriser leurs collaborateurs. Bien entendu, le responsable doit indiquer la marche à suivre, mais il ne doit pas oublier de valoriser le travail bien fait. A l’oral, comme à l’écrit. De manière individuelle et collective.

Par ailleurs, la culture managériale de votre entreprise doit encourager le respect des engagements pris : « Promis, tu seras augmenté au 1er janvier »…  « Bon, je n’ai pas eu la validation, mais ne t’inquiète pas, nous reportons cela au mois de juillet… ». Cela se passe de commentaire. Non ?

Surveillez aussi la charge de travail de vos collaborateurs. Un bon élément s’épanouira d’autant plus s’il a le sentiment d’accomplir un travail de qualité dans les délais impartis. Il se sentira efficace et performant et ne verra pas l’intérêt d’aller voir ailleurs.

Mettez de l’ambiance ! Surtout pour les nouvelles générations.

L’ambiance devient un facteur de fidélisation de plus en plus important. Au-delà du cadre de travail, des locaux, les nouvelles générations attendent une ambiance d’équipe conviviale où l’on travaille tout en s’amusant.

Le Manager doit donc prendre son rôle d’animateur très au sérieux et mettre en place un climat de confiance, du dynamisme et proposer régulièrement des activités originales qui peuvent sortir du contexte professionnel (sports, activités créatives…).

Nos articles récents

L’environnement de travail : critère de différenciation

Comment fidéliser vos collaborateurs ?

Quelle stratégie de recrutement mettre en place pour attirer les meilleurs commerciaux ?

RGPD et recrutement : Les bonnes pratiques

Les algorithmes remplaceront-ils les cabinets de recrutement ?

Pourquoi former les managers opérationnels au recrutement ?

5 conseils pour recruter une étudiant récemment diplômé d’école de management

PME, comment construire une marque employeur efficace ?

Recruter des « séniors » : un réel avantage concurrentiel !

ENTREPRISES : VOUS AVEZ BESOIN D’UN ACCOMPAGNEMENT ?

Après avoir complété ce formulaire, nous nous engageons à prendre contact avec vous par téléphone dans un délai de 24 heures suivant votre inscription. Nous vous apporterons un conseil avisé et les bases d’un plan d’action opérationnel.

Copyright 2017 © WIBAST | Création graphique : ITIS commerce !